PROCESSWORK EN FRANCE (et en français! -"mostly")

Derniers Événements, Prochaines Opportunités!

 

A Paris le 19 février 2020- une plongée quantique

et en Normandie (27910) :

les 1&2 mars 2020

à La Bouvetière (27480 Beauficel)

Thème: INFLUENCES INVISIBLES CONFLICTUELS? - 

quelques secrets quantiques

"sortir du monde exclusivement Newtonien;

quelles ressources dans la "Dark Matter"?

ET !!!NOUVEAUTE !!!

le Cycle de Process Work qui a démarré à Romans sur Isère (Drôme)

le 12 novembre 2019 continue et peut être rejoint...

les  23/24/25/26 mars 2020

ce module (3) se déroule à Crest (26400)

Maurice Brasher: responsable Enseignement

Julie Infanti et l'Association Nousistan: Organisation

Contacter directement infanti.julie@gmail.com

ou Appelez Maurice sur +33777444330(ou sms),  ou répondre sur mauriceprocess@gmail.com

For details in English please contact by phone/sms or gmail.

Un peu de lecture:

Article: La Contribution du ProcessWork/Worldwork à la Démocratie

 

Il n’y a pas de Démocratie sans Inclusion.

Le prix de la démocratie et de la paix est la vigilance, la conscience de l’existence de tous les éléments (mentaux et physiques) à l’intérieur et à l’extérieur de moi. La  vigilance est nécessaire pour la protection de la diversité ("Sitting in the Fire" de Arnold Mindell, p18) Au niveau humain, cela veut dire que la vraie démocratie est inclusive déjà de toutes les personnes : elle ne marginalise personne, et n’essaie d’éliminer personne. Elle inclut, donc, (sans doute plus difficilement) ennemis et terroristes… Ceci est le cadre, le champ de travail du ProcessWork en ce qui concerne les êtres humains.

De la Démocratie Représentative à la Démocratie Profonde.

Le Worldwork peut nous aider à progresser de la démocratie représentative jusqu’à la démocratie profonde. L’histoire de la démocratie dans le monde dit « occidental » est l’histoire de l’établissement progressif de la démocratie représentationnelle, basé sur « le plus grand bien pour le plus grand nombre » (John Stuart Mill). Mais la démocratie représentationnelle ne représente, dans ses instances officielles, que la majorité, le mainstream. Elle crée une différence de statut, de pouvoir et d’influence qui définit les minorités en même temps qu’elle les exclut, jusqu’à créer une catégorie franchement marginalisée qui ne peut (ou ne veut) même pas voter- et donc qui n’est même pas représentée par les instances officielles, décisionnelles.

La Prochaine Etape de la Démocratie à développer.

La démocratie est « une forme sous-développée du ProcessWork[2] ». Le mot « demokratia » veut dire « pouvoir du peuple » en grec. La démocratie tente d’équilibrer la réalité du pouvoir par l’application de règles. Mais le pouvoir ne se prête pas à être contrôlé ni organisé de cette façon. Le développement de la démocratie exige une prise de conscience « permanente ». Là où le PW travaille, il y a un niveau de conscience qui, lorsqu’il est appliqué permet d’identifier les signaux « cachés ». « Sans la possibilité de remarquer ces signaux cachés, personne ne remarque combien d’individus et de ‘sous-groupes’ sont en train d’être marginalisés ou exclus. » (SITF, voir note 1.)

Ce qu’un Individu peut faire. Il n’y a pas de Démocratie Profonde à l’extérieur sans la même chose à l’intérieur. Il y a donc un volet psychologique en option dans le ProcessWork qui consiste à connaître toutes ses parties, à accepter toutes ses parties, puis à célébrer toutes ses parties. Ceci aboutit évidemment à des changements dans les relations et dans la réalité vécue « à l’extérieur » : donc à des changements dans ce qui est vécu au niveau des nos groupes, nos villes, nos pays.

Démocratie, Pouvoir, et Rang.

La contribution du ProcessWork à la compréhension de la relation entre Démocratie et Pouvoir est le concept du Rang. Une véritable démocratie passe par la conscience du Pouvoir, et donc par la loupe qui rend visible le pouvoir qui s’appelle le rang. Le rang désigne tout ce qui rend un individu particulier et puissant, de ses caractéristiques personnelles qu’il  n’a pas « gagnées » (taille, langue, par exemple), jusqu’aux caractéristiques acquises par l’effort  (ex : l’argent, l’éducation, la situation professionnelle). L’utilisation, consciente ou inconsciente, de son propre rang, avec ses réactions au rang des autres, va faire en sorte que (malgré le fait que certains nous disent « tous égaux ») il y en ait qui sont plus égaux que les autres… « Le rang est une drogue qui nous rend insensibles à la souffrance des autres »AM.

Permettre aux Groupes de Co-exister et Progresser ensemble.

L’outil proposé pour travailler ce qui sont finalement « de grandes questions », au-delà de cette perception accrue de la « réalité de tous les instants », c’est le Processus, qui peut grouper de 4 à 400 personnes (et même plus) en travail simultané, face à un problème identifié ou à identifier, avec facilitation.

Une Carte Vivante de la Démocratie en voie de formation.

Le ProcessWork agit donc à travers le Processus, qui met ensemble un groupe de personnes sans conditions d’entrée, et sans définition précise de mode de participation ; seule condition du ProcessWork la Facilitation. Tout le monde vient avec ses expériences, ses ressentis, ses convictions. Ce que l’on exprime, issu de ses ressentis, va provoquer des réactions, l’accord, le désaccord, la différentiation. Et l’on se déplace : si on est d’accord on se rapproche de la personne concernée, ce qui donne une carte vivante et en mouvement de l’évolution de l’atmosphère et son contenu. Après quelques hotspots nécessaires un consensus peut arriver. Le résultat final est souvent un espace où chaque personne, avec ses opinions et ses convictions, a trouvé sa place en relation avec les autres.

Le fait que l’on facilite cette approche PW/WorldWork a fait gagner ses galons à cette approche dans des situations de conflit mondial extrême ou la mort se dessine comme une issue possible. Mais le ProcessWork apporte aussi une solution à la menace de mort psychologique par « l’étouffement » inconscient des autres : cette solution s’appelle « la Démocratie Profonde »… merci à Arnold Mindell, son concepteur.                       

-Maurice Brasher, mars 2019, Normandie

+++

« Nous avons fréquemment imprimé le mot Démocratie… C’est un mot dont la véritable essence sommeille encore, et qui attend son réveil… »                                                     —Walt Whitman, Democratic Vistas, 1871

+++

Quelques clés du ProcessWork sous forme de Présupposés

-Au-delà de la démocratie représentative… la démocratie profonde : la prise en compte  de toutes les opinions même les plus marginales.

 

-La prise en compte de ce qui est : le Processwork permet d’intégrer le quotidien dans la prise de décision

-La dimension personnelle de l’engagement : le Processwork présuppose que s’il n’y a pas d’engagement envers soi il ne peut pas y avoir d’engagement envers le collectif, il engage personnellement

-La dimension du pouvoir et du rang : les relations sociales créées par le pouvoir et le rang, les droits et les devoirs, tout cela est pris en compte par le Processwork

-La dynamique de groupe : le processus permet de travailler sur des sujets avec de très grands groupes (jusque-là un maximum de 400 personnes en France)

 

-La mise en lumière de la vie démocratique : le processus de groupe permet de rendre visible la façon dont l’information circule et construit le champ des décisions potentielles.

 

-L’inclusion : le processwork prend en compte l’ensemble des personnes

 

-La communauté : la vraie, durable, continue à exister, renforcée, après le passage à      

 travers les conflits. Eviter les conflits affaiblit et parfois détruit la communauté.       

[1] « Sitting in the Fire » d’Arnold Mindell, Lao Tse Press, 1995.

[2] Le ProcessWork met tout avec tout et n’exclut rien. Et pour participer à un Processus il n’y a aucune condition ou niveau requis, aucune règle si ce n’est l’interdiction de porter atteinte à l’intégrité physique de l’autre…

 

 

Bienvenue à

L'ECOLE FRANCAISE DE PROCESS WORK

                         DATES PROCESS WORK, Programme Permanent

Mode d'emploi: chaque module constitue un événement complet et "stand alone" (autonome). Néanmoins il fait partie de l'ensemble de modules permettant une formation, voire une maîtrise des éléments pratiques du ProcessWork. En tant que tel il inclut plusieurs Processus avec facilitation, debrief/download, exercices, et travail avec/sur soi ("innerwork").Chaque module compte vers la totalité des 20 jours nécessaires pour postuler au Certificat de Facilitateur décerné par EFPW.

 

PROCHAINES DATES  2020 NORMANDIE PARIS voir plus bas

 

 

Tout séminaire (Paris et La Bouvetière) inclut des Processus, la « Clinique des Conflits », et Innerwork (exercices), et constitue une avancée vers la compréhension du processwork, ainsi que l'aisance dans sa pratique.

 

A Paris les thèmes précèdent ou suivent ceux de Normandie…Ils sont abordés de manière complémentaire- et non répétitive!

Voir les explications détaillées dans la page Process Work (cliquer ici

 

L'INITIATION AU PROCESS WORK est toujours disponible- (on peut s'y joindre à tout moment...)

« L'expression du conflit peut constituer le premier pas d'une coopération durable »

 

Les gens doivent soutenir un point de vue : c’est nécessairement très humain de se positionner et de défendre son positionnement. Dans certains des cas, la survie même en dépend.

 

Mais ce sont des vecteurs d’information qui sont en conflit, pas nécessairement les gens.

 

Les efforts pour éviter des conflits créent des conflits.

 

La démocratie profonde permet à toutes les positions d’être reconnues (et si cette première condition n’est pas reconnue, le changement paraît souvent impossible). Ceci est le thème de base qui soutient toutes les interventions de Maurice Brasher, et tout particulièrement les Forums.

 

Nous créons le cadre et garantissons les conditions d'une démocratie plus "profonde".

 

DATES  2020 NORMANDIE PARIS DROME (BRETAGNE, RODEZ)

Opportunités pour la Maîtrise Pratique du ProcessWork

 

Séquence de Dates et de Thèmes Proposés

-19 février 2020 Paris  Eléments Quantiques et Newtoniens (Quantum Mind, Mindell)

 

-01/02 mars 2020 Normandie Influences invisibles ou cachées : Timespirits, signaux doubles, la rumeur

-18 mars 2020 Paris Le rôle de « l’invisible » dans les conflits

 

-les 5/6 avril (lundi & mardi) Normandie Facilitation et Croyances: le langage du conflit, que faire ?

-le 22 avril 2020 Paris Langage sensoriel, langage du Conflit ?

 

-les 17/18 mai 2020 Normandie La violence, pourquoi? S'attaquer aux abus (abus>vengeance>violence)

-le 3 juin 2020 Paris « Mais pourquoi tant de haine ?... »

 

-les 14/15 juin 2020 Normandie « Conflits, Positionnement, Guerre »- Gérer les conflits comme l’Univers ? – Oui, mais avec Facilitation !

-le 30 juin 2020 Paris « Timespirits, Conflits, Guerre : une tentation spirituel déguisée ? »

 

-le 08 septembre Paris « Un monde meilleur, une bonne vie pour tous : quelle traversée de Feu pour y arriver ? »

-les 20/21 septembre  2020 Normandie "Créer un Monde Meilleur"(source AMindell)

 

Les thèmes sont sujet à modification sous l’influence d’éléments extérieurs. Chaque module comporte plusieurs « Cliniques des Conflits », des Processus, et des Exercices/Innerwork

Maurice Brasher +33777444330

SUITE la Drôme: les 23/24/25/26 mars, 2020

Accéder à l’énergie de la souffrance et la retourner. S’attaquer aux Abus (publics et privés)

 

 

Tout séminaire (Paris et La Bouvetière) inclut des Processus, la « Clinique des Conflits », et Innerwork (exercices), et constitue une avancée vers la compréhension du processwork, ainsi que l'aisance dans sa pratique.

 

A Paris les thèmes précèdent ou suivent ceux de Normandie…Ils sont abordés de manière complémentaire- et non répétitive!

 

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now